Nous
suivre

4. Les qualifications femelles

Fond décoration
Accueil La sélection génétique Outils du programme 4. Les qualifications femelles

La génétique au service des filières

Les axes du programme de sélection Aubrac sont en lien direct avec les contraintes économiques de l’environnement de l’éleveur. L’ISU (Index Synthétique UPRA) et les qualifications répondent aux objectifs raciaux, ils sont une traduction économique de la génétique au service des filières tout en respectant les orientations raciales. Seuls les animaux correspondant au standard et confirmés peuvent être qualifiés.

Les qualifications femelles sont une combinaison des outils précédemment vus, car elles prennent en compte la note Herd-Book et certains index.

Il est donc nécessaire d’être adhérent au Herd-Book pour que ses animaux puissent y prétendre.

Les qualifications : un outil d’aide à la décision

• Au sein de l’élevage
Au sein d’un troupeau, les qualifications permettent d’établir un classement des femelles confirmées, et d’orienter l’éleveur sur l’utilisation de chacune (conduite en race pure ou en croisement).

• Au niveau racial
Grâce au système des qualifications, il est possible de classer toutes les femelles inscrites. Les descendants des meilleures peuvent être repérés et diffusés pour le progrès génétique racial.

L’ISU : une synthèse raciale

Il est calculé deux fois par an pour les vaches actives, confirmées par le Herd-Book (Union Aubrac) et qui répondent aux trois critères fondamentaux de reproduction. Il s’agit d’une combinaison de critères issus de trois types d’informations :

• La morphologie : note Herd-Book

• La reproduction : âge au 1e vêlage et IVV moyen

• La production : IVMAT

Les 3 critères fondamentaux de reproduction

Un âge au 1e vêlage compris entre 18 et 44 mois
Un IVV ≤ 420 jours pour les vaches adultes et ≤ 450 jours pour les vaches jeunes
La facilité de vêlage : pas plus d’un vêlage difficile

Le croisement Charolais sur vache Aubrac

Le croisement est, et reste, un outil de sélection et de rentabilité de l’élevage. Il permet :

  • Une meilleure valorisation des vaches inférieures du troupeau :
    • avec un débouché assuré pour les produits de ces vaches (femelles croisées très recherchées).
    • avec une plus-value non négligeable entre les broutardes croisées et les broutardes Aubrac pures.
  • D’éviter les erreurs de sélection en conservant les femelles issues de ces vaches-là.